Le temps de confrontation...

 

Face aux actuelles évolutions des lois sur la famille, sur la procréation, sur le statut de l’embryon humain et sur les manipulations génétiques, face aux destructions des églises, la persécution des chrétiens etc., la conscience chrétienne formée à partir de l’Evangile ne peut rester indifférente. Dans ce contexte, je voudrais évoquer une intervention du cardinal Karol Wojtyla deux ans avant qu’il devienne le pape Jean-Paul II. Le 9 novembre 1976, lors du Congrès Eucharistique à Philadelphie aux Etats Unis d’Amérique, s’adressant à la diaspora polonaise, il a dit ces mots très importants:

« Nous sommes en face de la plus grande confrontation que l'humanité ait jamais connue. »

« Je ne pense pas que la majeure partie de la société actuelle ni la plupart des communautés chrétiennes en soient pleinement conscientes. Nous sommes en face d’une confrontation finale entre l'Église et l'anti-Église, l'Évangile et son déni l’anti-Evangile. Cette confrontation est inscrite dans les plans de la Divine Providence. C'est un temps d'épreuve dans lequel toute l'Église, et en particulier l’Eglise en Pologne, doit entrer. C'est une épreuve non seulement pour notre nation mais aussi pour notre Eglise. Dans un sens, c'est un test pour la culture et la civilisation chrétiennes, vieilles de 2 000 ans avec tous leurs fruits dans le domaine de la dignité humaine, des droits de la personne, des droits des sociétés et des nations. » 

En sommes-nous davantage conscients aujourd’hui ? Je pense que ces paroles, prononcées il y a déjà 44 ans, ne peuvent nous laisser indifférents. Elles nous interpellent et nous invitent à méditer et à vivre cette confrontation dans la prière et une confiance la plus solide en Jésus le Sauveur. Bonne méditation à tous.

 

Père Mariusz Sliwa ms

 

 

Souscriptions

Si vous souhaitez faire un don pour la reconstruction de l'église Saint-Jacques :

 

Suivre le lien : SOUSCRIPTION SAINT JACQUES

(Déduction fiscale)