« Ne vous laissez pas égarer par des doctrines diverses et étrangères » Hbr 13, 9

 

Dans le contexte des récents événements que sont la Marche du 6 octobre ainsi que la révélation au bout de dix mois sur l’origine criminelle de l’incendie de notre église St-Jacques, je voudrais vous partager encore une autre inquiétude. Il y quelques jours, à l’occasion d’une réunion, une maman m’a partagé son indignation et sa colère. Elle m’a raconté que vers la fin de l’année scolaire passée, un de ses enfants scolarisé dans un collège catholique de Grenoble a présenté un livre à son père en lui disant : « Regarde papa, qu’est-ce qu’on nous fait lire en cours de français ». Il s’agissait d’un livre qui contient quelques passages qui relèvent de la pornographie. De plus, pendant le cours de français la prof a exigé que les jeunes lisent, entre autres, ces passages à haute voix dans la classe. Les parents s’interrogent : la littérature française doit-elle être réduite à ce genre d’écrit ? N’y a-t-il plus d’écrit initiatique dans la littérature mieux adapté à l’âge des lecteurs ? Aucune réponse de l’enseignante et le directeur adjoint a qualifié ce livre de « classique » des classes de troisième ou de seconde de nombreux établissements publics et privés catholiques ». Comme ces parents, je ressens une grande déception de ce choix et encore plus dans le cadre d’un établissement catholique. Selon mes informations, ces méthodes sont aussi pratiquées dans d’autres établissements. Il me semble que si les parents confient leurs enfants aux établissements catholiques c’est aussi pour éviter cela. Si je vous partage ce fait c’est pour alerter les parents et dans l’espoir de préserver d’autres enfants des conséquences d’une telle éducation. En veillant dans la prière, ne nous laissons pas détruire par « les doctrines étrangères ».

 

Père Mariusz Sliwa ms

 

Souscriptions

Si vous souhaitez faire un don pour la reconstruction de l'église Saint-Jacques :

 

Suivre le lien : SOUSCRIPTION SAINT JACQUES

(Déduction fiscale)