Le relais Saint François couvre le quartier de la Bajatière.

Monseigneur Louis-Joseph MAURIN, Evêque de Grenoble, consacra l'église le 2 septembre 1912 et inclut dans la pierre d'autel, les reliques des martyrs Calixte et Marcellin, et celles de Saint-François de Sales et de Sainte Jeanne de Chantal.

Historique:

Dès 1906, l’abbé Georges Rey est chargé par le curé de St-Joseph de trois quartiers de Grenoble « hors les murs », l’Abbaye, la Bajatière et la Capuche ; il lance des actions tous azimuts et crée une communauté vivante.
En 1908, une nouvelle paroisse, comprenant ces trois quartiers, est érigée ; l’abbé Georges Rey en devient le curé. Il a trois préoccupations majeures :
-    La 1ère, le service du Seigneur conduit, en 1908, à la construction d’une chapelle (actuellement la salle St-François) devenue rapidement trop petite. L’édification d’une église s’avère alors nécessaire ; elle sera entièrement financée par les dons des fidèles. La 1ère pierre est posée en juillet 1911 et elle est consacrée en septembre 1912 ! Elle porte le nom de St François de Sales dont l’abbé aimait la spiritualité.
-    La 2e, le service des malades et des pauvres aboutit à la construction de l’Hôtel Dieu (1915-1917), 1ère maison de retraite de Grenoble.
-    La 3e, les enfants, se concrétise dans une école pour filles en 1935.
En 1954, le sud de Grenoble est réorganisé et la paroisse St-François de Sales est découpée selon les nouveaux visages des quartiers neufs ; cela donne naissance aux paroisses, St-Augustin, St-Marc, St-Jacques et plus tard St-Paul.

En savoir plus sur

Saint François de Sales

Dans le cadre du 400e anniversaire de la venue de François de Sales à Grenoble, une messe sera célébrée le jour de sa fête le mardi 24 janvier à 18h en l’église qui porte son nom à Grenoble, quartier de la Bajatière.

Par la suite l’espace « la Source » rue Frédérique Taulier, accueillera une exposition courant février, des prêches auront lieu à l’église Saint-André et, en avril, une conférence sera donnée dans la chapelle de la basilique du Sacré-Cœur, par un prêtre salésien.

Qui est St François de Sales ?

François de Sales est né en Savoie en 1567. Ordonné prêtre à l’âge de 26 ans, il est chargé de mission dans le Chablais près de Chambéry. Il reçoit la consécration épiscopale à 35 ans, en 1602. Alors que le protestantisme fleurit en Suisse, il est nommé évêque de Genève. Six ans plus tard, il publie son premier livre « L’Introduction à la Vie Dévote ». Il lui faudra 8 ans de plus pour publier son 2nd et dernier livre « Traité de l’Amour de Dieu ». Contemporain de Saint Vincent de Paul, François très écouté des rois -Henri IV et Louis XIII- meurt en 1622 à Lyon. En le proclamant Docteur, l’Eglise reconnaît son apport riche et original à la pensée chrétienne ; en particulier, l’idée de François que la vraie joie (et la réalisation totale de l’homme) ne peut se trouver qu’en Dieu.

St François à Grenoble

A l’invitation du Parlement du Dauphiné, que François accepta avec joie, Grenoble eut le privilège de le recevoir pour prêcher l’Avent et le Carême, entre 1616 et 1618. Il prêcha chaque jour à l’église St-André, alors chapelle du parlement. Les parlementaires, dont le maréchal de Lesdiguières, l’écoutèrent assidûment. Des fidèles de toutes conditions sociales, tant catholiques que protestants, vinrent aussi l’écouter à St-André et à la cathédrale Notre-Dame. Lors d’un de ces séjours, un groupe de dames de l’entourage du Parlement, demande à François de fonder un monastère de la Visitation : ce sera « Sainte-Marie d’en Haut », fondé a Grenoble en 1619.

 

François de Sales fut un homme de cœur, de pensée et d’action, mais aussi un évêque courageux, au service de tous. De nos jours, ce saint particulièrement humain, reste un guide spirituel reconnu comme Prophète de l’Amour et de la Bonté de Dieu. A son image, la grande famille Salésienne garde pour valeurs principales l’humilité, la charité et la douceur.

Danièle Cayol